Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 00:15

Quatrième de couverture

Murdo Munro travaille dans les forêts de son île natale sur la côte ouest de l’Écosse. Il s’est depuis longtemps résigné à sa solitude et à l’hostilité froide de sa femme lorsque, le jour du mariage de sa fille, devant la perspective du face-à-face conjugal qui l’attend, il décide de brûler sa maison et de partir.

Munro marche dans cette forêt qu’il aime, monte dans un bateau et va rejoindre sa sœur. Après des semaines vécues dans la crainte d’être rattrapé il décide de faire face à ses responsabilités et de retourner chez lui, mais il reçoit une lettre de sa femme qui l’informe de son désir de le voir puni.

L’écriture est magnifique, aussi bien dans l’évocation puissante de la nature que dans le reflet du tourment intérieur qui ronge le personnage. Cooper écrit un livre magnifique sur l’errance, sur la difficulté d’être soi quand les autres ne vous connaissent pas tel que vous êtes et vous font exister à l’inverse de ce que vous voudriez vivre.

L’auteur du Cœur de l’hiver confirme sa profonde originalité et son talent d’écrivain en prise avec la nature.

 

 

Avis d’une lectrice du dimanche


Un roman magnifique !

Il est difficile, au début, d'éprouver la moindre empathie pour Murdo Munro. Malheureux en ménage car il a mal supporté l'indifférence de plus en plus marquée de sa femme, Murdo s'est réfugié dans l'alcool et a eu l'impression de n'avoir tissé aucun lien avec sa fille. Tous ses maux sont bien sûr la faute de son épouse ! Sa rancoeur est telle qu'il incendie sa maison le jour du mariage de sa fille, tourne le dos à sa vie et se sauve.
Cette fuite éperdue constitue une sorte de voyage initiatique, cet homme cherche désespérément un hâvre de paix, un sens à sa vie.
Peu à peu la compassion naît grâce à l'écriture superbe de Dominic Cooper et j'ai suivi la course de Murdo, seul, apeuré et traqué...

Cette quête de sens se déroule dans les paysages de l'Ecosse.
Les descriptions et les images sont sublimes !
Dès les premières lignes du récit, la plume de Dominic Cooper trace des sillons indélébiles dans cette terre.
Son style très pur fait naître des images somptueuses pour nous retenir dans cette nature apaisante, authentique...

Un grand merci à Keisha qui m'a fait parvenir ce livre voyageur !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Cryssilda 31/10/2009 17:45


Je suis d'accord, c'est un grand bol d'air frais ce roman, aux paysages sublimes!


Marie 03/11/2009 19:02


J'ai l'impression que ce roman a fait rêver pas mal de lectrices avec les belles descriptions de paysages...


Choco 15/10/2009 11:48


ah ! ce roman a l'air sublime ! je vais aussi essayer de me mettre sur sa route lol


Marie 16/10/2009 07:37


Ca a été un très beau moment de lecture... N'hésite pas à découvrir l'écriture de cet auteur !


kimcat 05/10/2009 14:17


Coucou Marie,
Je vais lui demander de me l'envoyer... j'ai très envie de le lire...
Bisou
Béa kimcat


Marie 05/10/2009 20:43


Bonne idée ! Il y a très peu d'action dans ce livre, mais je l'ai trouvé magnifique...


esmeraldae 04/10/2009 17:04


il m'a l'air très beau mais le manque d'action risque de m'endormir!


Marie 04/10/2009 21:37


Il n'y a pas beaucoup d'action, c'est un livre très lent... Et tu ne tomberas absolument pas sous le charme du personnage principal ! Et pourtant, l'écriture exceptionnelle m'a ravie....


Lilibook 04/10/2009 14:05


Je ne connaissais absolument pas.


Marie 04/10/2009 21:38


Si tu as l'occasion de le découvrir, tu me diras ce que tu en penses ?!