Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 00:03

amazonie 19

 

Une des étapes du voyage en Bolivie a été l'Amazonie.

Le voyage en bus de La Paz jusqu'à Rurrenabaque a duré plus de 30 heures. Le véhicule, plus tout à fait une jeunesse, tombait régulièrement en panne, le challenge était de trouver de l'eau régulièrement pour refroidir le moteur.

Nous avons eu l'immense bonheur (humour !) de tester la Route de la mort, dont la réputation n'est plus à faire. Le chauffeur ne trouvant rien de mieux que de faire sa prière avant de l'emprunter, l'ambiance était des plus sereines ! 

rte mort 0

 

Route de la mort-1

 

Rurrenabaque : un village simple et charmant en Amazonie.
La pauvreté est moins grande que dans la Cordillère car le climat permet à chacun de se nourrir plus facilement.

Amazonie - village-2

 

amazonie 14

 

Amazonie - oiseau

 

Nous nous sommes adressés à une agence locale pour programmer 3 jours de balade dans la région.

Un guide nous a guidés à pied et en pirogue pour découvrir ce site. Les paysages n'ont pas la grandeur de la Cordillère des Andes mais la faune et la flore sont exceptionnellement riches.


Je n'ai pas pris de photos des balades dans la forêt car c'était trop sombre mais l'expérience était très sympa ! Le guide initie à la botanique locale : boire de l'eau dans une liane, reconnaître l'arbre cicatrisant, l'écorce abortive, l'arbre à curare, l'arbre à fourmis rouges, l'écorce pour soulager le mal aux dents...

Pendant les randonnées dans les zones marécageuses et la descente de rivière en barque, j'ai vu des alligators, caïmans, crocodiles, capybaras, oiseaux du paradis, hérons gris et blancs, têtes rouges, martin-pêcheurs, perroquets, singes, anacondas, serpents à sonnettes...

 

Notre guide a réussi à nous convaincre de faire un truc complètement dingue : nous nous sommes baignés dans cette eau immonde, marron, pour avoir le bonheur de jouer avec les dauphins roses, espèce endémique. Tant que les dauphins sont là, les crocodiles attendent sur la rive et ne s'approchent pas... Devant notre premier refus catégorique, l'indien a sauté dans l'eau, a sifflé, et a commencé à chahuter avec les dauphins. J'ai craqué et je l'ai imité... C'était trop trop génial ! Un souvenir très fort...

Amazonie - capibara

 

Amazonie - serpent

 

Amazonie - croco

 

Mes seuls souvenirs un peu pénibles sont les deux nuits de bivouac dans le camp aménagé par l'agence. Ce sont des couchettes en plein air, à quelques centimètres du sol, avec une mousticaire pour seule protection contre les bestioles. Les toilettes se limitent à un trou entouré de bambous. La consigne est de ne pas y aller seul et avec une torche afin de faire fuir les crocodiles. Les pauses pipi sont très brèves et rares lorsqu'on voit des yeux de crocodiles briller sous la lumière des lampes frontales ! Et que dire lorsqu'on entend au loin le cri rauque d'un puma pendant le pique-nique du soir...

Amazonie - Campement

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lizagrèce 03/10/2010 13:17


C'est un travail souvent mal payé et où le ne compte pas ses heures, mais j'ai beaucoup ri


Marie 03/10/2010 21:24



J'en suis sûre !


 



lizagrèce 30/09/2010 13:17


Je suis bien d'accord avec toi, mais par contre quand on a besoin de travailler et que l'on trouve un boulot dans ce secteur on ne peut pas refuser


Marie 03/10/2010 09:57



Ces structures ne me tentent pas pour y passer des vacances mais par contre, curieusement, il me semble que cela doit représenter une expérience de travail très intéressante, voire même parfois
agréable !


 



Quichottine 29/09/2010 19:06


Tes images de là-bas sont vraiment très belles. Je découvre.

Je n'ai jamais traversé l'Atlantique. Tout est neuf.

Passe une belle soirée, Marie.


Marie 29/09/2010 20:49



Il y a tellement d'endroits à explorer, certains lointains et d'autres tout près de nous... C'est exactement comme pour les livres : l'infinité des possibilités et la certitude qu'on ne connaîtra
jamais tout, donnent une saveur épicée à toutes nos découvertes !


Bisous


 



lizagrèce 28/09/2010 21:43


Tu as bien raison ... Moi non plus je ne connais pas trop ce genre de vacances pour moi ... Car j'ai travaillé dans des hôtels clubs et j'ai pu "apprécier" de près le charme de leur clientèle ...


Marie 29/09/2010 21:03



Ces grands complexes dans lesquels se presse une foule énorme m'ont toujours fait peur. Il y a moyen de voyager tranquillement, moins cher et en toute sécurité sans passer par ces centres
inhumains.


 



Laure 28/09/2010 16:09


J'adore mais ma fille empêche un peu ce genre d'initiative, elle est un peu jeune ... mais je pense que si je lui montrais ça, elle dirait tout de suite "on y va".


Marie 29/09/2010 20:59



C'est clair ! Avec les enfants, sur un plan sanitaire, c'est beaucoup compliqué et beaucoup plus coûteux ! J'y suis allée avec mon compagnon et deux autres amis, avant d'avoir des enfants
!   :-)


Maintenant, nos destinations sont beaucoup plus sages et faciles...   :-)


 



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche