Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 10:00

Du-domaine-des-murmures---Carol-Martinez.jpg 

Quatrième de couverture

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son voeu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe. Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et son souffle parcourra le monde jusqu'en Terre sainte. Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d’une sensualité prenante.

 

Avis d'une lectrice du dimanche

Après son magnifique roman Le coeur cousu, Carol Martinez nous offre son deuxième titre, Du domaine des murmures.

Les critiques enthousiastes pour ce nouveau roman sont unanimes et je joue ici le vilain petit canard : malgré une écriture toujours aussi belle, je n'ai pas réussi à accrocher avec cette histoire. Je crois que le thème n'est pas pour moi, tout simplement. Le personnage d'Esclarmonde et son féminisme plus que timide ne m'ont pas du tout convaincue. Les crises de mysticisme m'ont glacée et donné une envie irrépressible de fuir loin de ce récit.

Pour me consoler de mon manque d'empathie avec Du domaine des murmures, je relirai avec délices Le coeur cousu et j'attendrai avec patience le prochain roman de Carol Martinez. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lo 17/11/2011 20:12



excellent "le coeur cousu"



Marie 03/12/2011 18:36



Oui, un gros coup de coeur ! 


 



Un autre endroit... 12/11/2011 14:13



Oui j'ai lu le coeur cousu. Adoré aussi.



Noukette 11/11/2011 19:20



Je n'ai encore rien lu de cette auteure mais j'ai Le coeur cousu dans ma PAL... Je pense que je vais commencer par celui là !



Marie 03/12/2011 18:22



Le coeur cousu est vraiment somptueux ! J'aurais relevé tous les paragraphes de ce livre pour me les remémorer en citation tant j'ai aimé !!!!


 



Stephie 09/11/2011 06:46



Je comprends pour les crises de mysticisme. Mais personnellement, j'ai encore été embarquée, surtout par l'écriture d'ailleurs



Marie 03/12/2011 18:07



Je sais... Et moi que je suis restée à quai. Ca ne se commande pas le feeling car j'avais vraiment envie d'aimer ce livre !   ;-)


 



lizagrèce 05/11/2011 22:40



Je n'avais pas beaucoup aimé "Coeur Cousu" ... J'ai trouvé à ce livre trop "d'emprunts" à Federico Garcia Lorca mais sans le talent de cet immense poète ...


Par contre j'ai trouvé une certaine grâce au personnage de la couturière et beaucoup de folie dans celui de l'époux "volatile"  - mais pas volage ...



Marie 13/11/2011 10:05



Je ne connais pas suffisamment ce poète pour me rendre compte des emprunts. J'avais par contre trouvé des échos avec des écrivains sud américains comme Isabel Allende et Gabriel Garcia Marquez
mais ça ne m'avais gênée du tout, au contraire. J'avais retrouvé cette fantaisie foisonnante présente même dans le tragique, avec malgré tout l'écriture très personnelle de Carol Martinez.



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche