Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 06:30

LOGO Les citations du jeudi

 

"Leurs regards se sont croisés là, au-dessus du champ de coquelicots passés. Il a regardé sa Fauvette, elle a regardé son vieil homme. Ni l'un ni l'autre n'ont pu tendre la main. Ils se sont pris des yeux, longtemps, sans ciller, sans rien voir que le pâle de l'autre, tellement, qu'une larme s'est faufilée et chez elle et chez lui. Une larme qui a coulé sur leurs deux peaux en ne faisant plus qu'une."

                                                                          Sorj Chalendon (Une promesse)

 

 

Vous retrouverez tous les participants
à la citation du jeudi sur le blog de Chiffonnette
 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 04/12/2010 17:54


Magnifique passage...

Que dire de plus ?

Merci !


Marie 05/12/2010 11:00



Les auteurs me rendent heureuse lorsqu'ils écrivent de cette manière là...


 



Choupynette 03/12/2010 14:23


un superbe roman!


Marie 05/12/2010 10:52



Je suis bien d'accord !


 



Noukette 03/12/2010 00:41


Sublime !


Marie 05/12/2010 10:48



Ce passage est l'un de mes préférés dans ce roman.


 



Emma 02/12/2010 12:33


Un très bel extrait qui donne envie de lire le livre!


Marie 05/12/2010 10:47



Un livre facile et agréable à lire. Même j'ai une toute petite préférence pour son titre "Mon traître"



Fransoaz 02/12/2010 12:10


"Ils se sont pris des yeux" ... j'aime cette tournure pour dire les regards qui se rejoignent et se mêlent.
"La promesse": un souvenir caressant.


Marie 05/12/2010 10:46



C'est beau hein ? J'adore l'écriture de Chalendon !


 



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche