Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 13:25

Ouragan - Laurent Gaude 

Quatrième de couverture

A La Nouvelle-Orléans, alors qu'une terrible tempête est annoncée, la plupart des habitants fuient la ville. Ceux qui n'ont pu partir devront subir la fureur du ciel. Rendue à sa violence primordiale, la nature se déchaîne et confronte chacun à sa vérité intime : que reste-t-il en effet d'un homme au milieu du chaos, quand tout repère social ou moral s'est dissous dans la peur ? Seul dans sa voiture, Keanu fonce vers les quartiers dévastés, au cœur de la tourmente, en quête de Rose, qu'il a laissée derrière lui six ans plus tôt et qu'il doit retrouver pour, peut-être, donner un sens à son existence... Dans un saisissant décor d'apocalypse, Laurent Gaudé met en scène une dizaine de personnages qui se croisent ou se rencontrent. Leurs voix montent collectivement en un ample choral qui résonne comme le cri de la ville abandonnée à son sort. Roman ambitieux à l'écriture empathique et incantatoire, Ouragan mêle la gravité de la tragédie à la douceur bienfaisante de la fable pour exalter la fidélité, la fraternité, et l'émouvante beauté de ceux qui restent debout.

 

Avis d'une lectrice du dimanche

Les romans de Laurent Gaudé conservent toujours la même intensité !
Ce récit est comme les précédents : beau, pessimiste, émouvant...

 

Ouragan évoque le cyclone Katrina qui a frappé la Nouvelle-Orléans en 2005. L'auteur ne nomme pas explicitement cet ouragan et le personnifie en une sorte de bête malfaisante, "ça sent la chienne".

A l'approche de cet événement apocalyptique, la peur exalte à la fois les instincts les plus bas et les sursauts héroïques. La plus grande partie de la population a fuit, ceux qui sont restés et ont survécu ne seront plus jamais comme avant.

Le libre-arbitre influence l'avenir de chacun, mais au final le destin inéluctable aura le dernier mot. Ouragan a la puissance des tragédies grecques, le rythme est martelé par les monologues de Joséphines Linc Steelson. Cette femme incarne la communauté noire américaine. Sa mémoire quasiment centenaire porte les stigmates de toute la violence et l'injustice subies par cette classe déshéritée. L'ancêtre affronte la colère des cieux sans peur, avec dignité, car aucun cyclone ne peut égaler la cruauté des racistes qui écrasent les siens depuis longtemps.

D'autres exclus de la société sont restés dans la ville : des criminels évadés de leur prison, un prêtre psychotaphe, une jeune mère célibataire, et enfin un homme traumatisé par les plateformes pétrolières... La mort enveloppe les êtres, louvoie, flirte avec certains pour finalement en frapper d'autres. Elle ne quittera la scène du désastre qu'après avoir prélevé son tribut.

 

Challenge

Rentree litteraire 2010

6 titres sur 7 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

noann 10/12/2010 22:03


Belle rentrée, quelques perles,
mais maintenant que lire ?
Devra-t-on attendre septembre pour de nouveaux moments forts ?


Marie 11/12/2010 08:38



Bien sûr que non ! Il y a tellement de trésors à lire, des plus récents aux plus anciens, il est impossible de se retrouver en pénurie de belles lectures !!!  


 



noann 09/12/2010 22:28


J'allais dire que j'ai beaucoup aimé, mais je l'ai déjà dit.


Marie 10/12/2010 20:59



Une lectrice supplémentaire sous le charme du grand conteur Gaudé !  :-)


 



Isa 25/11/2010 10:01


J'y ai trouvé un côté "théâtre" que j'ai bcp aimé. Je suis juste un peu déçue car, pour moi, on n'atteint pas le niveau du "Soleil des Scortas".


Marie 25/11/2010 21:39



Il lui sera difficile d'atteindre de nouveau le niveau du Soleil des Scortas, roman que j'ai trouvé sublime !


 



Yv 24/11/2010 15:39


J'ai honte, je ne connais pas encore cet auteur dont j'ai retenu le nom pour de futures lectures.


Marie 24/11/2010 18:56



C'est le regret de tous les lecteurs compulsifs : ne pas avoir le temps de découvrir tous les auteurs !  



Fransoaz 21/11/2010 12:36


La vigueur de l'écriture, la façon dont Gaudé fait avancer tous ses personnages dans ce "no man's land" m'ont séduit.


Marie 24/11/2010 18:45



Gaudé est toujours un conteur remarquable...


 



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche