Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 00:10

Pleure-O-Reine-de-Saba---Khadija-Al-Salami.jpg

 

Quatrième de couverture

Femme au caractère bien trempé, Khadija al-Salami a été formée à la rude école des décapitations publiques et des roquettes qui fauchent des innocents. Dans une société maîtrisée par les hommes, elle a su se faire une place et être respectée au point de représenter aujourd'hui son pays à l'étranger. C'est sa vie qu'elle retrace ici : une enfance pauvre à San'â, des études suivies avec acharnement, des bourses pour l'étranger, un travail à la télévision yéménite... Qu'elle évoque des moments burlesques dans les villages de montagne ou des dettes de sang réglées en territoire bédouin, le mariage forcé des petites filles ou la condamnation à mort d'une femme violée, la position du Yémen dans le conflit irakien ou la révolution des années 1960, l'auteur nous fait découvrir un pays méconnu, dans toute sa complexité. A la fois récit historique, document autobiographique, roman d'aventures, Pleure, ô reine de Saba ! est aussi un hommage vibrant à un territoire magnifique : les maisons superbes de San'â, les villages perchés, la plaine étouffante de la Tihâma, et le désert des environs de Ma'rib, là où vivait la reine de Saba.

 

Avis d'une lectrice du dimanche

Cette autobiographie est hallucinante ! Khadija al-Salami a eu une enfance que personne ne souhaiterait vivre et complètement incroyable à notre époque ! Le courage et la pugnacité de cette Yéménite pour se forger son destin n'en sont que plus remarquables. D'ailleurs, Le seul fait d'avoir survécu représente déjà un défi...

J'ai d'abord éprouvé quelques difficultés à entrer dans ce récit car l'auteur débute avec un portrait très détaillé de son pays.
Puis, dès que Khadija al-Salami est entrée dans la chronologie de sa propre vie, je n'ai plus lâché ce livre !

Le Yémen est un pays mystérieux à bien des égards, son l'histoire m'était quasiment inconnue. Des rites très codifiés hiérarchisent sévèrement les relations familiales, les liens entre les différentes tribus sont encore plus compliqués ! De simples querelles individuelles peuvent engendrer des vendettas et haines tribales interminables. Un gouvernement centralisé peine à rassembler tous les chefs de clans capricieux et jaloux de leurs prérogatives. Les pays voisins compliquent à plaisir la tâche en s'immiscant régulièrement dans les affaires internes du Yémen. Bref, vous l'aurez compris, rien n'est simple dans ce pays, une instabilité politique chronique a longtemps affecté la population ! Dans un passé très proche, tous les problèmes ne trouvant pas de solution rapide par la négociation se règlaient dans le sang par des assassinats.

Les différentes guerres ont pendant longtemps empêché tout développement économique, plongeant la plus grande partie des habitants dans la misère. Les femmes ont toujours eu du mal à trouver leur place dans cette société dominée par les hommes, les guerriers. Khadija al-Salami a subi ce terrible joug avant de se rebeller. Les ingrédients qui lui ont permis de prendre sa vie en main sont d'abord une volonté d'acier, un caractère frondeur et enfin un travail acharné pour acquérir une éducation de haut niveau. Son combat pour devenir une femme autonome a été extrêmement difficile, pendant de longues années...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 20/09/2010 20:12


Un pays peu connu, et pourtant si beau.


Marie 21/09/2010 21:46



Tu connais le Yémen ?


 



Yv 18/09/2010 11:11


Je serais plus intéressé par la partie qui raconte le pays, alors pourquoi pas ?


Marie 18/09/2010 21:06



Elle insiste beaucoup sur l'histoire de son pays et sa propre vie a été fortement influencée l'évolution du Yémen. En plus, tu ne devrais pas être rebutée par le côté biographie car à aucun
moment elle ne fait dans le mélo. Le ton est toujours factuel et ce livre n'est pas pessimiste.


 



mango 18/09/2010 10:50


Tu m'intrigues beaucoup concernant la vie de cette femme.. Le titre me fait penser à 'Pleure, ô pays bien aimé" d 'Alan Paton sur l'Afrique du Sud de l'apartheid!


Marie 18/09/2010 21:04



Ah je ne sais pas, je ne connais pas celui-ci...


 



A_girl_from_earth 18/09/2010 00:38


Ah ça c'est tout à fait le genre de lecture susceptible de m'intéresser! Je ne connaissais pas, merci pour cette découverte!


Marie 18/09/2010 09:33



L'auteur, à peine 44 ans, a eu une sacrée jeunesse !



clara 17/09/2010 15:19


Je note pour plus tard !
Je lis Purge actuellement donc après j'aurai besoin de lectures plus légères!


Marie 18/09/2010 09:24



Ce n'est pas une lecture traumatisante au niveau du contenu, mais plutôt difficile à assimiler au niveau de la somme d'informations qui y apparaissent.


 



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche