Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 00:10

Rouge-dans-la-brume---Gerard-Mordillat.jpg 

Quatrième de couverture

Carvin, la trentaine, est ouvrier mécanicien dans une usine du Nord. Sa femme Chantal rêve de confort et de soleil. Ne supportant plus la dureté de leur vie ni les luttes quotidiennes, elle le quitte et emmène avec elle Océane, leur fille de quatre ans. Anath, la trentaine elle aussi, est DRH dans l’usine où travaille Carvin. Elle est mariée à un professeur d’université qui lentement s’éloigne d’elle, perdu dans les livres, l’alcool et d’inavouables secrets.
Rien ne semblait devoir rapprocher Carvin et Anath. Un monde les séparait. Mais quand l’usine est brutalement fermée par ses actionnaires américains, qui rayent de la carte presque 400 emplois, la tempête qui se lève unit leurs destins.
Les ouvriers s’insurgent, occupent le site, incendient le stock, les ateliers, les camions de ceux qui voulaient déménager les machines. La révolte se propage à une deuxième usine, puis à une troisième, portée par l’espoir que le pays tout entier s’embrase.
C’est au cœur du brasier qu’Anath et Carvin se découvrent. Contre toute attente, contre toute raison, c’est dans la lutte que naît leur amour. L’un et l’autre n’ont plus rien à perdre, mais une vie à gagner. Sont-ils fous, criminels, insensés ? Ont-ils une chance de triompher ? Qu’importe !
Dans la folie du temps présent, ils auront su dire non. Ils auront fait entendre leur voix.

Avis d’une lectrice du dimanche


Je suis toujours touchée par les écrits de Gérard Mordillat, un des rares auteurs contemporains qui évoque si bien le monde ouvrier, avec autant d'empathie et de respect.

Le contexte est sans doute celui de nombreux sites industriels en France : Les actionnaires d'une usine, après avoir honteusement empoché l'argent public des collectivités locales, reviennent sur leur engagement de maintenir l'activité sur le site et ferment brutalement l'usine. Leur objectif affiché est de plaider la survie de l'ensemble du groupe devant des médias acquis à leur discours et au final ne financer aucun plan social. Carvin sera l'un des ouvriers les plus engagés dans la lutte. Contre toute attente, il sera rejoint par Anath, la DRH. Pour elle, gérer des ressources humaines implique encore la notion de respect et de justice. Tout autour d'eux, les familles se déchirent, les liens amicaux et amoureux survivent difficilement à la misère économique.

Même si je ne boude pas mon plaisir, je dois quand même admettre que cette histoire offre des similitudes assez importantes avec un de ses romans précédents, Les vivants et les morts. Les ficelles romanesques sont toujours les mêmes : un couple qui se déchire, un époux infidèle malgré tout attaché à sa famille, un meneur pur et dur dans la lutte contre le capitalisme sauvage, une histoire d'amour qui se noue dans la tourmente...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ici ou ailleurs 06/02/2012 13:06


C'est dommage un auteur qui n'arrive pas à se renouveler ...

Marie 12/02/2012 11:24



Il a écrit de très nombreux romans, de qualité. Mais maintenant je pense que la fibre militante a largement pris le pas sur la création littéraire.


 



Florinette 05/02/2012 12:28


Juste un petit coucou en passant pour te souhaiter un bon dimanche, bisous !


 

DENIS 04/02/2012 21:39


ressenti mitigé


je n'ai pas lu l'auteur donc je ne peux juger

Anis 01/02/2012 13:27


Même si effectivement, comme toi, je trouve intéressant cette description du monde ouvrier, ça n'est pas suffisant en soi. Il faut qu'il y ait un intérêt.

nadette 31/01/2012 17:56


je pense que celà doit être un super roman! la dureté du travail! il est vrai que j'apprécie beaucoup un bon roman , même dur, mais si il y a une vraie histoire!


je suis abonnée grâce à liza qui m'a donné le gout de lire!


je suis très roman historique! je viens de lire un roman "rien ne sépare à la nuit " de delphine vigan!  pas évident au début mais prenant ensuite!


je ne suis pas allée encore visiter vos voyages! je sens que là je vais beaucoup aimé!


@mitiés   nadette

Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche