Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 00:05
Saga---Tonino-Benacquista.jpg
Quatrième de couverture
Nous étions quatre : Louis avait usé sa vie à Cinecittà, Jérôme voulait conquérir Hollywood, Mathilde avait écrit en vain trente-deux romans d'amour, et moi, Marco, j'aurais fait n'importe quoi - mais n'importe quoi ! - pour devenir scénariste. Même écrire un feuilleton que personne ne verrait jamais. "Saga", c'était le titre.

Avis d'une lectrice du dimanche

Avis mitigé !

Quatre scenaristes à la réputation de loosers sont réunis par une chaîne de télévision afin de produire une série qui sera diffusée à 4h du matin. L'objectif de la production n'est pas de créer un bon film mais seulement de se mettre en conformité par rapport au nombre d'heures consacrées à la création française.
Le Directeur de l'unité de production prononce les mots magiques pour l'imagination débridée de ces quatre scénaristes : "Faites-nous n'importe quoi, absolument n'importe quoi, pourvu que cela soit le moins cher possible".
Contre toute attente, Saga connaît le succès...

J'ai aimé la personnalité de Louis, Jérôme, Mathilde et Marco. Leur inspiration loufoque est amusante. Ils tissent des liens d'amitié et de solidarité privilégiés. J'ai également apprécié la présentation des coulisses de la télévision, les enjeux politiques et financiers, la description des méthodes d'endoctrinement et de manipulation, avec les messages subliminaux et autres recettes peu avouables.

Mon plaisir a été vraiment atténué par plusieurs points :
1- Ce roman est une ode à la gloire de la création scénique. Or n'étant pas une grande fan de télévision, j'ai eu des difficultés à éprouver une grande complicité à cet égard.
2- Ensuite, même si ce récit est à prendre au second degré, le téléspectateur est généralisé comme un idiot de base, accro des séries, incapable du moindre jugement personnel, capable d'extrêmisme quasi religieux... Téléspectatrice très modérée, cela m'a vexée je l'avoue !
3- Il me semble enfin que l'auteur surévalue le pouvoir de l'audiovisuel avec son portrait de scénaristes qui se placent au même niveau qu'un démiurge...


Lectures commune avec
Blogoclub.jpg


Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 14/03/2010 21:20


Bonsoir Marie, je comprends tes réserves mais il est vrai que T. Benaquista milite pour sa profession et je ne trouve pas qu'il prend les téléspectateurs des idiots. Il y a une certaine tendresse
quand il les évoquent. Je ne regarde plus la télé depuis 8 ans mais je connais des gens pour qui les séries ou autres émissions sont au centre de leur vie. Sinon, voir mon billet du 03/01/10. Bonne
soirée.


Bénédicte 08/03/2010 12:28


les avis sur ce livre sont très contradictoires je ne sais pas vraiment qu'en penser


Zazimuth 06/03/2010 19:49


je me rappelle avoir adoré ce roman que je n'arrivais plus à lâcher. Je l'ai trouvé très drôle.


Alex-Mot-a-Mots 05/03/2010 17:48


Pour ne pas rester en froid avec cet auteur, tu peux essayer "Malavita", très drôle.


Marie L. 04/03/2010 21:04


Je l'ai lu voilà 5 ou 6 ans... J'en garde un assez bon souvenir, mais pas assez fort pour vraiment me remémorer l'oeuvre...
As-tu lu d'autres Benacquista?


Marie 30/03/2010 22:46



Je n'ai lu que ce titre et j'avoue ne pas être motivée pour l'instant pour continuer avec cet auteur...


 



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche