Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 10:55

Thomas Drimm 2 - Didier Van Cauwelaert

 

Quatrième de couverture

 En voulant sauver le monde, j’ai peut-être condamné l’espèce humaine..."
Thomas Drimm, 13 ans moins le quart, est passé du rang de super-héros clandestin à celui d’ennemi numéro 1 des états-Uniques. Par sa faute, les végétaux, devenus toxiques, semblent avoir programmé l’extermination des humains.
Que veulent les arbres ? Comment entrer en communication avec eux ? Et surtout, comment les réconcilier avec nous ?
Plongé au coeur d’un complot diabolique, Thomas dispose de quatre jours pour arrêter la plus hallucinante des guerres.


Avis d'une lectrice du dimanche

 

La deuxième partie des aventures de Thomas Drimm est aussi réussie que le premier opus.
Tous les aspects qui m'ont tant plu dans le tome 1 se retrouvent ici :
de l'action à un rythme effrené, un humour décapant, une réflexion sur les grandes questions de la vie...

Vivement la suite !

 

Nous avions laissé notre jeune héros dans une situation un peu chaotique à la fin du premier tome. Il évolue toujours dans une dictature futuriste. Tel une Antigone des temps modernes, Thomas Drimm s'est battu pour que l'âme des morts ne soit pas souillée par les vivants. La bataille de l'adolescent connaît une issue beaucoup plus favorable que celle d'Antigone, je vous rassure ! Le bouclier d'antimatière détruit, les âmes peuvent enfin rejoindre les hautes sphères qui leur étaient promises. 

La jubilation de Thomas est de courte durée car ce sont les vivants qui sont désormais en danger. Le monde végétal semble se rebeller contre l'intrusion toujours destructrice des hommes et rend l'atmosphère toxique. Thomas ne dispose que de quelques jours pour empêcher la fin du monde. Un combat acharné s'engage entre les forces du bien et du mal. Il n'est pas toujours facile de distinguer les deux, chaque notion peut être extrêmement ambigüe.

 

L'auteur reprend les thèmes déjà présents dans le premier tome : la difficulté à sortir de l'enfance, la relation des ados avec les parents, la responsabilité de nos actes. Arrivent en force des réflexions sur l'écologie et surtout sur le libre-arbitre. Nous pouvons tous être manipulés par des éléments extérieurs, sans en être nécessairement conscients. Jusqu'à quel point sommes-nous libres de nos actes et de notre destin ?

 

Un grand merci à Carol, des  éditions Albin Michel
de m'avoir plongée dans la vie mouvementée de Thomas Drimm... 

Logo Albin Michel copie  

 

Challenge

Lire 1% des sorties littéraires de la rentrée 2010 

Rentree litteraire 2010 

5 titres sur 7

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine :) 01/12/2010 19:48


Ah, là, quand même, nos avis divergent. Je l'ai lu en fin de semaine et j'ai moins aimé que le premier tome... je ne sais plus trop quand paraîtra mon billet, par contre.


Marie 05/12/2010 10:42



J'irai lire ton billet pour voir ce qui t'a déçue...


 



lizagrèce 25/11/2010 13:35


Je n'ai lu qu'un roman de Van Cauwelert ( je ne me souviens plus du titre) et j'avais aimé


Marie 25/11/2010 21:47



Il me reste donc toute la partie littérature adulte de cet auteur à découvrir...


 



zazimuth 22/11/2010 19:30


Il faut que je note ce titre.


Marie 24/11/2010 18:49



Oui, oui !  



Noukette 20/11/2010 23:48


Je sais ce qu'il me reste à faire après le tome 1...! ;-)


Marie 24/11/2010 18:44



Et en plus, après le tome 2, tu auras hâte que le no 3 paraissent pour découvrir les options que laisse entrevoir l'auteur à la fin du 2...  



Catherine 11/11/2010 22:40


Ah, tu as déjà lu le tome 2 et il a l'air trop bien ;-)
C'est une trilogie, n'est-ce pas ?


Marie 12/11/2010 22:25



C'est le seul défaut que j'ai trouvé à ce livre : je vais devoir attendre plusieurs mois pour avoir la suite ! 



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche