Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 07:00

 

Idhun - tome 1 - Laura Gallego Garcia

 

Quatrième de couverture
Le jour où survient la conjonction astrale des trois soleils et des trois lunes, Ashran prend le pouvoir sur Idhun. Un guerrier et un magicien, exilés de cette planète, organisent la Résistance.

Leur objectif : renverser Ashran et ses alliés, de redoutables serpents ailés. Or, Ashran a envoyé sur Terre Kirtash, mi-homme mi-serpent, en lui donnant pour mission de tuer deux adolescents, Jack et Victoria. Sauvés par la Résistance, ils découvriront qu’un lien mystérieux les unit au monde d’Idhun…

 

Avis d'une lectrice du dimanche

Une belle lecture jeunesse, sans limite d'âge !

Idhun, un monde très différent de la Terre, a été envahi par les terribles serpents ailés.
Jack et Victoria, jeunes terriens sans histoire, sont victimes de tentatives d'assassinat d'un mystérieux tueur, Kirtash. Ils sont recueillis et protégés par Aslan, le fils du roi d'Idhun, et Shail, un magicien. Les deux adolescents vont découvrir leur passé, lié à Idhun. Tour à tour horrifiés et émerveillés, ils entrent en contact avec les habitants de ce monde extraordinaire, dotés de pouvoirs exceptionnels. Ils se lancent à corps perdu dans la recherche du dernier dragon et de la dernière licorne, les seuls êtres capables de sauver Idhun.

Ce récit est également marqué par les premiers émois des adolescents. Ces longs états d'âmes intéresseront surtout les plus jeunes. Pour ma part, ce n'est pas cet aspect que j'ai préféré mais plutôt la quête et une course poursuite haletante.

Mon seul regret : la suite de cette trilogie n'est pas encore parue en Français !

 

Je remercie les Editions Bayard Jeunesse

Logo Bayard Jeunesse

pour cette découverte ! 

 

 

Repost 0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 00:08

Tome 1 : Le crépuscule des Elfes

 

Quatrième de couverture
Il y a bien longtemps, avant même Merlin et le roi Arthur, le monde n'était qu'une sombre forêt de chênes et de hêtres, peuplée d'elfes et de races étranges dont nous avons aujourd'hui perdu jusqu'au souvenir. Dans ces temps anciens, les elfes étaient un peuple puissant et redouté des hommes, des êtres pleins de grâce à la peau d'un bleu très pâle, qui savaient encore maîtriser les forces obscures de la nature. Ce livre est le récit de leurs dernières heures, depuis la rencontre du chevalier Uter et de Lliane, la reine des elfes. L'histoire d'une trahison et de la chute de tout un monde, d'un combat désespéré et d'un amour impossible. Ce fabuleux roman établit un pont entre l'univers des légendes celtiques, la fantasy et le cycle arthurien.

 

 

 

Tome 2 : la nuit des Elfes

 

Quatrième de couverture

Lorsque les hommes ont exterminé les derniers royaumes nains le monde a sombré dans le chaos. Seuls les elfes pourraient s'opposer à eux, mais retranchés dans leurs immenses forêts, ils sont inconscients du danger qui les menace à leur tour. Pour empêcher le duc Gorlois d'étendre la domination des hommes sur la terre, au nom de Dieu, le druide Merlin s'attache aux pas du chevalier Uter, l'amant de Lliane, la reine des elfes. Investi du pouvoir de Lliane, Uter devient le Pendragon, chef de guerre de tous les peuples libres, et tient désormais entre ses mains le pouvoir de restaurer l'ordre ancien. Mais il lui reste à choisir entre l'amour de deux reines : Lliane, l'inaccessible, réfugiée dans son île d'Avalon ; ou Ygraine, si réelle, si humaine...





Tome 3 - L’heure des elfes

 

Quatrième de couverture

Le monde, partagé entre les nains, les monstres, les elfes et les hommes, a perdu son équilibre depuis que ces derniers se sont appropriés la légendaire épée Excalibur. Déchiré entre son épouse, la chrétienne Ygraine, et Lliane, la reine des elfes, le roi Uter a pris la décision de rendre l'épée sacrée et de restaurer ainsi l'ordre ancien. C'est alors que les monstres envahissent le royaume de Logres et anéantissent leurs adversaires désunis. Affaiblis et terrifiés, les hommes se tournent de nouveau vers les elfes, espérant que le peuple des arbres viendra à leur secours. Exilée sur l'île d'Avalon avec sa fille Morgane et accompagnée du mystérieux Merlin, la reine Lliane acceptera-t-elle, une fois encore, de tout risquer pour l'amour d'Uter?




Avis d’une lectrice du dimanche

 

Je me suis replongée avec délices dans les légendes Celtiques et Gaëlique : Merlin, les chevaliers de la table ronde, les combats contre des monstres horriblement méchants. Les elfes sublimes et les nains batailleurs jouent un rôle essentiel dans ces récits épiques : ils puisent leurs racines dans la mythologie scandinave.

 

Jean-Louis Fetjaine nous propose une version originale du mythe Arthurien, plutôt pessimiste. Les hommes sont incapables de vivre en paix. Par des machinations incessantes, ils ont rompu l’équilibre entre les diverses races qui se partageaient le monde. L’être humain propage toujours ses fantasmes : la domination, une pensée unique, un dieu unique…

 

Merlin est l’éternel solitaire, celui qui est différent de tous les autres êtres vivants, il n’appartient à aucun clan. Il fait preuve d’un peu plus de clairvoyance que les autres protagonistes du drame, non pas parce qu’il voit l’avenir, mais tout simplement parce qu’il est guidé par l’intérêt général, sans désir de pouvoir. Le magicien essaie en permanence d’œuvrer pour l’unité, la tolérance, la vie.

 

Jean-Louis Fetjaine dessine un portrait des elfes auquel je n’étais pas habituée. Très beaux, proches de la nature, ils aiment généralement vivre en paix… Toutefois, une humeur fantasque et instable peut les transformer en dangereux adversaires, avec même un côté vampire. Un dernier détail, leur peau est légèrement bleuté...

J'ai découvert cette belle trilogie
grâce à l'avis de
Laetitia la liseuse...


Repost 0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 00:05

Biographie

 

Né en 1956, Jean-Louis Fetjaine s’imposé comme l’un des meilleurs conteurs de fantasy en France.

Il a suivi un cursus universitaire en philosophie et également en histoire médiévale. Il s’oriente d’abord vers le journalisme, avant de devenir éditeur en 1985.

Son récit Le pas de Merlin a été récompensé en 2003 par le prix Imaginales du meilleur roman de fantasy.

 

 

Bibliographie

 

  • Les Chroniques des elfes
  • Lliane, 2008
  • Elfe des terres noires, 2009
  • Le Crépuscule des elfes, 1998
  • La Nuit des elfes, 1999
  • L'Heure des elfes, 2000
  • Le Pas de Merlin, 2002
  • Brocéliande, 2004
  • Les Reines pourpres
  • Les Voiles de Frédégonde, 2006
  • Les Larmes de Brunehilde, 2007
  • La Forêt de Merlin (avec Jean-Luc Boivent), 2003
  • Le Petit peuple (avec Sandrine et Jean-Baptiste Rabouan), 2006

Repost 0
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 12:10
 


3ème tome de la trilogie l'Héritage (après Eragon, et L'aîné)

Quatrième de couverture

Eragon a une double promesse à tenir : aider Roran à délivrer sa fiancée, Katrina, des griffes des Ra'zacs, et venger la mort de son oncle Garrow. Mais le combat continue contre Galbatorix. Les nains, les elfes, le peuple du Surda et les Urgals eux-mêmes se rallient aux Vardens, sous l'autorité de Nasuada. Ce qui ne va pas sans frictions et rivalités. Quant à Eragon et Saphira, ils n'ont pas achevé leur formation. L'enseignement et les conseils d'Oromis et de Glaedr, le dragon d'or, leur sont plus que jamais nécessaires, car, entre batailles contre les soldats du tyran, luttes intestines et souffrances secrètes - l'elfe Arya est toujours présente dans les pensées d'Eragon -, le jeune Dragonnier et sa puissante compagne aux écailles bleues doivent sans cesse donner le meilleur d'eux-mêmes. Or, depuis que Murtagh lui a repris Zar'roc, Eragon n'a plus d'épée...

 

Avis d'une lectrice du dimanche
Déçue !
J'imaginais déjà l'apothéose, un combat épique contre Galbatorix, façon Seigneur des Anneaux. Et bien non ! Eragon et sa dragonne Saphira marient Roran, terminent leur formation, se fabriquent une jolie épée qui crache du feu, livrent quelques petites batailles, et puis c'est tout ! Bref, la vie quotidienne dans le royaume de la fantasy ! Et me voilà renvoyée à un quatrième tome pour connaître la fin, alors qu'au début ce roman était présenté comme une trilogie.
Une chose est sûre, avant d'acheter le nouveau récit de leurs aventures (pas encore paru), je ferai un peu le tour des critiques sur les blogs. En effet, si derrière le quatrième volet se cache en embuscade encore un cinquième, je ferai l'impasse sur la suite... C'est d'autant plus frustrant que le premier tome, Eragon, était vraiment superbe. Malheureusement, les épisodes suivants n'ont pas tenu leurs promesses...

 

Repost 0
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 13:38

Une trilogie fantastique

 

Quatrième de couverture

 

A la croisée des mondes, tome 1 – Les Royaumes du Nord

Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l'atmosphère confinée d'une prestigieuse université anglaise, est-elle l'objet de tant d'attentions ? De quelle mystérieuse mission est elle investie ? Lorsque son meilleur ami, Roger, disparaît, victime des d'enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n'hésite pas à se lancer sur ses traces. Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d'un autre monde.

 

A la croisée des mondes, tome 2 – La tour des anges

Le jeune Will, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, est persuadé d'avoir tué un homme. Dans sa fuite, il franchit une brèche presque invisible qui lui permet de passer dans un monde parallèle. Là, à Cittàgazze, la ville au-delà de l'Aurore, il rencontre Lyra. Ensemble, les deux enfants devront lutter contre les forces obscures du mal et, pour accomplir leur quête, pénétrer dans la mystérieuse tour des Anges.

 

A la croisée des mondes, tome 3 – Le miroir d’ambre

Lyra, l'héroïne des Royaumes du Nord et de La Tour des Anges, est retenue prisonnière par sa mère, Mme Coulter, qui pour mieux s'assurer de sa docilité, l'a plongée dans un sommeil artificiel. Will, le compagnon de Lyra, armé du poignard subtil, s'est lancé à sa recherche, escorté de deux anges, Balthamos et Baruch. Avec leur aide, il parviendra à délivrer son amie. Mais, à son réveil, Lyra lui annonce qu'une mission encore plus périlleuse, presque désespérée, les attend : ils doivent descendre dans le monde des morts...

 

 

Avis d’une lectrice du dimanche

C’est le film, magnifique et féérique, qui m’a donné envie de découvrir ensuite les livres de cette trilogie. Les rôles principaux sont joués de façon magistrale par Dakota Blue Richard, Nicole Kidman et Daniel Craig.

Le film est très bien adapté aux jeunes enfants (à partir de 6-7 ans), en revanche, je déconseille le livre aux enfants de moins de 10 ans car certaines scènes sont assez violentes.

 

Que dire du roman ? Il m’a encore plus captivée que le film !

 

Les destins de différents mondes parallèles, semblables à notre monde, se superposent et s’entrecroisent.

Lyra, orpheline de 12 ans, quitte la chaleur et la sécurité de Jordan College pour se lancer dans une quête périlleuse dans le grand nord, en compagnie de Pantalaimon, son fidèle daemon.

Dans le monde de Lyra, toute personne est associée à un daemon. C’est une part de l’âme incarnée sous la forme d’un animal. Les deux entités, l’humain et l’animal, sont inséparables et vitales l’une pour l’autre.

Le Magisterium, gouvernement autoritaire, veut percer le secret de la poussière, particules magiques qui menacent la toute-puissance de son pouvoir. De nombreux enfants disparaissent et peu à peu de terribles rumeurs affirment qu’ils subissent d’affreuses expériences dans une station perdue dans le Nord.

Lorsque Roger, le meilleur ami de Lyra est à son tour enlevé, la petite fille part à sa recherche dans le grand Nord. Sa quête va peu à peu s’élargir après la découverte de l’identité de ses parents, à la personnalité sulfureuse. L’enjeu final est tout simplement la sauvegarde de l’originalité de l’être humain, son âme et sa liberté…

Le destin place sur la route de Lyra de cruels ennemis mais aussi des alliés indéfectibles : les gitans, des ours guerriers, Will, des anges et des sorcières…


J’ai un peu moins apprécié le tome 2, la tour des anges : la lutte contre les spectres mangeurs d’âmes ne m’a vraiment pas enthousiasmée. En revanche, j’ai trouvé magnifiques les récits s’étirant dans l’ambiance glacée des Royaumes du Nord (tome 1) et la mystérieuse descente au cœur du monde des morts dans le miroir d’ambre (tome 3).


Un conte pour enfants très polémique... 
Ce roman a suscité de nombreuses controverses dans les milieux religieux. En effet l'oeuvre évoque la Chute, l'histoire d'Adam et Eve décrite dans la Bible.
Pour l'auteur, la femme (Eve, Lyra), a bien bien fait de céder à la tentation et de croquer dans la pomme, car il fallait absolument faire le choix de la connaissance plutôt que celui de la confiance aveugle.
Le péché originel était légitime et même nécessaire, c'est la rébellion envers l'autorité, le passage de l'enfance à l'âge adulte.
Avec la belle métaphore du combat de Lyra, Pullman affirme avec force l'idée que l'homme doit affirmer son libre-arbitre et s'insurger contre toute forme de dogmatisme, d'asservissement.
Un article dans Wikipedia présente très bien la philosophie de Pullman exprimée dans La croisée des mondes.

Repost 0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 20:47


Suite d’Eragon, L’Aîné est le livre II de la trilogie de l’Héritage.


Quatrième de couverture

Eragon et Saphira, sa dragonne, sont à peine sortis vainqueurs de la bataille de Farthen Dûr que des Urgals attaquent de nouveau et tuent le chef des Vardens... Nasuada, sa fille, est nommée à la tête des rebelles. Après lui avoir prêté allégeance, Eragon entreprend avec Saphira un long et périlleux voyage vers Ellesméra, le royaume des elfes, où ils recevront les enseignements d'un vieux Dragonnier. Pendant ce temps, Roran, le cousin d'Eragon, organise la défense de son village contre les Ra'zacs, qui au cours d'un assaut enlèvent sa fiancée. Ces épreuves ont endurci le jeune homme. Plus que jamais déterminé à lutter contre l'Empire de Galbatorix, il convainc les villageois de rejoindre les rebelles au Surda. Désormais, Eragon et Roran poursuivent un seul et même but : détruire les forces du Mal.

 

Avis d’une lectrice du dimanche

La lecture de ce roman est agréable, même si  j'ai préféré le premier tome, Eragon.

Les récits des épopées d'Eragon et de Roran, son cousin, se superposent. Comme le rythme de l'action est moins intense, ce volet de la trilogie souffre parfois de quelques longueurs. Toutefois, je me suis rapidement replongée avec délices dans le monde des Elfes, auprès desquels Eragon complète sa formation de dragonnier. L'auteur explore toutes les facettes de la mythologie nordique pour dessiner la société merveilleuse des Elfes, le beau peuple. Il dépeint leurs fêtes, leur philosophie et leur art...

Les événements se précipitent vers la fin du roman.Le dénouement imaginé par Christopher Paolini pour cette deuxième partie relance l’intérêt et l’envie de découvrir la troisième partie, Brisingr !

Repost 0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 21:04

Quatrième de couverture :
Eragon mène une vie simple, jusqu'au jour où il ramasse dans la forêt une étrange pierre bleue. Le garçon découvre qu'il s'agit d'un oeuf et assiste bientôt à la naissance... d'un dragon ! En décidant de l'élever, il devient Dragonnier, héritier d'une caste d'élite que le terrible roi Galbatorix  veut éliminer. Eragon n'a que seinze ans, mais le destin du royaume de l'Alagaësia est entre ses mains.

Avis d'une lectrice du dimanche :
J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce roman, même si je l'ai trouvé dans le rayon jeunesse de la librairie !
Bien sûr, cela n'égale pas le Seigneur des Anneaux, que ce soit dans la complexité de l'histoire et dans la poésie de l'écriture. Néanmoins, J'ai été captivée dès la première page et je n'ai pas réussi à me séparer de ce livre avant de l'avoir terminé (dévoré, je devrais dire !).
L'auteur, un jeune garçon de 15 ans lorsqu'il a écrit le premier tome de cette trilogie, est un conteur exceptionnel.
J'ai suivi avec bonheur son héros, Eragon, dans toutes ses aventures dans un monde peuplé de dragons, d'Elfes, de nains, de terribles Ombres, sorciers et de chats-garous. Je me suis replongée dans mes rêves d'enfants avec la naissance de l'amitié fusionnelle d'Eragon et de sa dragonne Saphira...
Je n'ai qu'une hâte : revenir chez le libraire et découvrir la suite ce roman !
Repost 0
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 21:35


J'ai lu et relu cette trilogie des dizaines de fois depuis mes 15 ans... D'année en année, je suis toujours aussi sensible à la magie et la poésie de ce récit.

La Compagnie de l'Anneau, amenée par Frodon, un courageux petit hobbit, s'oppose de toutes ses forces à Sauron, force du mal. Aux côtés de Frodon, se battent de magnifiques personnages : Gandalf, grand sage et magicien, Aragorn, noble et tourmenté, des Elfes et des rois, et surtout Sam, l'ami fidèle... Ils essaient de retrouver l'anneau tant convoité par Sauron.

Si vous avez gardé une âme d'enfant, vous serez bouleversés par cet univers onirique plein d'aventures haletantes...

Quatrième de couverture
Malheur, malheur, malheur à tant de héros intrépides! Et quelle misère de voir une si belle histoire tourner aussi mal ! Au départ, les neuf compagnons s'étaient fixé une mission claire : transporter l’Anneau de Puissance au Mont du Destin, en plein pays ennemi, et le jeter dans le feu souterrain. Un voyage semé d'embûches, mais nécessaire pour anéantir le joyau maléfique et mettre n échec le Seigneur Ténébreux. Depuis, les Gens Libres ont été durement éprouvés: Gandalf a disparu, Boromir a voulu s'emparer de l'Anneau pour l'utiliser comme arme dans la guerre qui s'annonce et Frodon le Hobbit, porteur du talisman, s'est échappé, décidé à poursuivre son voyage désespéré jusqu'à l'Ennemi. La Communauté s'est dissoute ; l'ombre s'étend toujours ; qui peut encore dissiper sa puissance malfaisante ?
 
Repost 0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 21:52

Youpi, mon amoureux m'a offert un super cadeau pour la Saint Valentin : des livres !!! Et surtout, les 2 derniers tomes de la série de Dune !

Les fans du monde de Dune me comprendront  !
Depuis l'adolescence, j'ai toujours adoré le monde fantastique créé par Frank Herbert : 
  • Dune (tomes 1 et 2),
  • Le Messie de Dune,
  • Les enfants de Dune,
  • L'empereur Dieu de Dune,
  • Les Hérétiques de Dune,
  • La Maison des Mères.

Frank Herbert est décédé avant d'avoir pu terminer cette immense fresque. Son fils, Brian, avec Kevin J.Anderson, ont pris le relais. Ils ont d'abord essayé d'expliquer certaines zones d'ombres laissées par Frank Herbert avec plusieurs volumes :

  • Avant Dune 1 - La Maison des Atréides
  • Avant Dune 2 - La Maison des Harkonnen
  • Avant Dune 3 - La Maison Corrino
  • Dune, la Genèse 1 - La Guerre des Machines
  • Dune, la Genèse 2 - Le Jihad Butlérien
  • Dune, la Genèse 3 - La bataille de Corrin

J'avoue que j'ai beaucoup moins aimé ces livres là...


Puis, les auteurs se sont décidés à imaginer une fin à cette épopée, toujours en s'inspirant des notes de Frank Herbert, et ont publié deux derniers ouvrages :

  • Les Chasseurs de Dune
  • Le Triomphe de Dune 

Ces livres sont magnifiques, on retrouve le souffle des premiers ouvrages (enfin presque car pour moi le tome 1 jusqu'aux Enfants de Dune sont inégalables). 

Repost 0

Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche