Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 00:15

La-vierge-froide-et-autres-racontars---Jorn-Riel.jpg

 

Quatrième de couverture

"Cap sur le Groenland avec Jorn Riel, écrivain baroudeur et conteur malicieux. De son long séjour en Arctique il a rapporté des anecdotes, des récits, des "racontars". En un mot, des histoires d'hommes seuls sur une terre glacée où le soleil, l'hiver, se couche très longtemps. Ces rudes chasseurs ont d'étranges faiblesses, des tendresses insoupçonnées, des pudeurs de jeunes filles et des rêves d'enfants. Les solitaires s'emplissent de mots tus et, ivres de silence forcé, ils quittent parfois leur refuge pour aller "se vider" chez un ami. Ces nouvelles de l'Arctique ont la rudesse et la beauté du climat qui les suscite. Souvent râpeuses, toujours viriles, parfois brutales, saupoudrées de magie et de mystère, elles nous racontent un monde où la littérature ne se lit pas mais se dit, où l'épopée se confond avec le quotidien, où la parole a encore le pouvoir d'abolir le présent et de faire naître des légendes."

 

Avis d'une lectrice du dimanche

Excellent !
Un recueil de nouvelles sur la vie dans l'Arctique, 
racontées avec beaucoup d'humour...

La période hivernale est vraiment idéale pour découvrir ces récits ! Ils se déroulent chaque fois dans la neige, bien souvent dans la période durant laquelle la nuit est permanente.

On découvre un mode de vie inattendu, un milieu exclusivement masculin. L'été s'écoule très rapidement en Arctique avec l'activité de la chasse et le commerce des peaux. L'hiver, ces hommes vivent très souvent en binômes dans  des cabanes. Ce mélange de promiscuité et de solitude, d'inactivité, entraîne des comportements assez surprenants et les amène sur des divagations particulières... D'ailleurs, le rire du lecteur peut se teinter d'un certain malaise car dans cette contrée sauvage, sans lumière l'hiver et avec seulement de l'eau de vie pour se réchauffer, la raison de ces hommes vacille pour parfois s'éteindre...

 

Quelques extraits :

"Ils passèrent la nuit au Fortin du Roi, une petite boîte doublée de carton bitumé, avec couchette et cuisinière. Ils allumèrent la cuisinière et firent bouillir de la viande. Après, il mirent du thé dans l'eau de cuisson et ils la filtrèrent à travers un bonnet tricoté pour séparer les feuilles de thé et les poils de renne."

 

Au sujet d'un coq : "Ce mois était le plus froid de l'année et il faisait noir jour et nuit. Alexandre ne parvenait plus à émettre ce chant qu'il avait jusqu'alors claironné, précis comme une horloge, matin après matin. Il perdit sa bonne humeur et son port arrogant. Son corps s'inclina sur ses pattes nues dont, petit à petit, la température avoisinait le zéro. De temps en temps, il gargouillait d'une voix brisée son dégoût de l'existence."

 

Repost 0

Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche