Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 00:00

 

D-ou-je-suis-je-vois-la-lune---Maud-Lethielleux.jpg

 

Quatrième de couverture
Moon a choisi la rue parce qu'elle a décidé d'être « elle-même dans ce monde où les gens sont devenus des autres ». Elle ne fait pas la manche, elle vend des sourires, et observe avec malice le manège des gens pressés.

« Je dis : Avec cinquante centimes d'euros, qu'est-ce qu'on achète à notre époque ? J'insiste, il accélère, petite pirouette : Non sans déc', à ce prix, franchement, tu trouves des trucs intéressants à acheter ? Le type finit par s'arrêter, il se demande où je veux en venir, et c'est là que je sors le grand jeu, tutti et compagnie, je dis : Un sourire à ce prix-là, c'est pas cher payé ! Et j'attends pas qu'il accepte, je lui refourgue un petit sourire façon majorette à dentelles, épaules en arrière et tête haute. Le type soupire, il pense qu'il se fait avoir. Il n'a que dix centimes mais je lui fais quand même le sourire en entier. Je suis pas une radine.»

Autour d'elle, il y a Michou et Suzie avec leur Caddie, Boule, son crâne rasé et sa boule de billard à dégainer en cas de baston, les kepons migrateurs avec leurs crêtes de toutes les couleurs, et surtout, il y a Fidji et ses projets sur Paname. Pour lui, elle a décidé d'écrire un roman, un vrai.

Et il y a Slam qui sort de prison, Slam qui aime les mots de Moon et a une certitude : un jour, elle décrochera la lune...

 

Avis d'une lectrice du dimanche  

Un grand merci à Géraldine pour ce livre voyageur !  

Moon vit dans la rue et l'ensemble des galères qui s'accrochent à ce type d'existence, elle connaît ! Pourtant elle ne lâche sa fierté devant personne. Moon ne mendie pas, elle vend des sourires et se crée son petit coin de tendresse devant la boutique de la fleuriste, sous les étoiles, avec sa chienne Comète. Fidji, son amoureux, s'éloigne peu à peu et elle souffre de la solitude mais notre rebelle ne baisse pas la garde, pas question de rentrer dans le rang et d'accepter l'aide des associations ! Moon s'accroche aux mots, les apprivoise dans un calepin et les phrases libres s'adoucissent un peu pour se lier dans un manuscrit. Slam, récemment sorti de prison, se jure de faire imprimer les lignes de son amie mais qu'il est difficile d'éclater la carapace de la jeune fille ! De plus, l'édition n'est certainement pas le milieu fleur bleue dont lecteurs et écrivains rêvent souvent...

Maud Lethielleux nous offre une jolie fable, même si la violence et la misère du monde de la rue sont quelque peu estompées dans ce récit. On se prend à rêver à une solidarité qui existerait là où on ne l'attend pas.

 

Extraits

"C'est partout "là", alors tu peux pas en sortir, t'auras toujours quelqu'un pour te rappeler ton passé, t'auras toujours un trottoir, un type qui fait la manche, un calepin amoché, un petit chien abandonné, une foule avant Noël, une rue déserte en plein mois d'août, une Roumaine avec son môme, une odeur de goudron fondu ou une canette qui traîne pour te rappeler que tu fais partie de ce monde là et pas d'un autre. La rue, quand t'y mets un pied, c'est pour toujours. T'oublieras jamais le regard de ceux qui marchent debout quand t'as le cul sur le carreau. Même si t'essaies, ça te rattrapera et tu te senteras toujours minable même si un jour tu deviens quelqu'un."

"C'est vraiment spécial la mort, c'est accueillant et il fait chaud, c'est une sorte d'urgence pour âmes errantes. Mais d'un coup, c'est plus marrant du tout, on t'a fait croire que c'était tout beau tout chaud et d'un coup t'as froid, t'as mal partout, t'as envie de vomir, t'as la gueule de bois. C'est la vraie mort qui arrive, celle qui fait peur à tout le monde. La mort est comme tout le reste, elle te fait croire à des trucs et quand t'es bien ramolli avec ta confiance, elle te chope par le colback et t'as tellement mal que tu vas t'évanouir, mais t'as pas cette chance-là, tu voudrais hurler mais y'a un tube dans ta bouche, alors tu ouvres les yeux."

 

D'autres avis 

Géraldine, Antigone, Sylire, Clara, Stéphie, Alex mots-à-mots, Keisha, Mango, Gwenaëlle, Mirontaine, Liyah...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

It's over 03/09/2010 01:55


J'n'ai pas lu, son dis oui, ninon. Mais d'ou je suis, je vois la lune, m'a plu, tant par le titre qui m'interpella tant par l'histoire de Maud.


It's over 07/08/2010 14:35


Ce livre m'a détendu, Moon, est chouette à lire, et pour le coup j'ai laissé tombé ce foutu Mrs. Dalloway qui me pesait, je crois que je voulais tenté de dire j'ai lu un classique bahh cela
attendra un peu !!

Donc D'où je suis je vois la lune m'a reconcilié à lire des bouquins et choisi maintenant un livre parce qu'il m'appelle.


Edelwe 02/08/2010 17:12


J'avais adoré Dis-oui Ninon! et j'ai hâte de lire celui-là!


Marie 02/08/2010 18:06



Je pense que tu aimeras aussi...


 



Theoma 25/07/2010 00:27


Il faut déjà que je me mette au précédent.... bloqué dans la pal.


Marie 27/07/2010 20:45



Ah, que de trésors inexplorés sont cachés dans nos pal !



Géraldine 24/07/2010 00:09


Contente que ce livre t'ait plu et qu'il fasse ainsi un beau voyage. Moon reste SDF, mais trouve ainsi quelques ports d'attache !


Marie 27/07/2010 20:42



Merci encore pour ce beau livre voyageur Géraldine ! Bisous.


 



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche