Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 22:00

 

La mare au diable - Georges Sand

 

Quatrième de couverture

De grands écrivains, George Sand en particulier, ne sont ce qu'ils sont que pour avoir jalousement préservé, dans un coin de leur âme, malgré les pourritures de la maturité, les grâces exquises de leur enfance ou de leur adolescence, c'est-à-dire ces rêves azuréens d'avenir dont ils ont enchanté un présent noir ou gris. Le miracle de La Mare au diable, n'est-ce pas cela ? A la faveur d'un souvenir ancien, c'est le rêve évangélique d'une pureté d'adolescente possédant, avec «le respect de soi», le besoin de servir et d'aimer, la vraie noblesse et la vraie distinction - qui vient, après tant de calamités et, peut-être, de noirceurs, promettre le salut à cette femme de lettres, qu'on avait nommée Aurore. Pierre Reboul.

 

Avis d'une lectrice du dimanche  

J'ai découvert ce roman lorsque j'avais une douzaine d'années, mes souvenirs s'étaient fortement estompés !

C'est une lecture agréable, même si l'histoire d'amour, simple et prévisible, m'a plus touchée lorsque j'étais adolescente...

Retrouver la plume de Georges Sand est toujours un plaisir. Son oeuvre est riche d'une multitude de détails quant à la l'existence quotidienne des paysans dans les campagnes françaises au XIXème siècle. Elle décrit les traditions mais aussi le dénuement dans lequel vivaient ces populations. Loin de toute condescendance, elle les pare de grandes qualités morales alors que l'argent éloigne les bourgeois de la beauté de la vie.

 

Veuf inconsolable, Germain élève ses enfants avec l'aide de sa belle famille. Discipliné et respectueux, il accepte d'aller rencontrer une future épouse potentielle, choisie par son beau-père. Pendant son voyage, une jeune fille, Marie, lui est confiéepour être accompagnée dans une riche ferme dans laquelle elle a été engagée comme bergère. La petite caravane s'accroît avec l'arrivée d'un nouveau membre : Petit Pierre, le fils de Germain, les a suivis subrepticement. Le trio se perd dans la forêt et bivouaque près de la mare au Diable. Ce lieu enchanteur va tisser des liens indéfectibles entre les trois jeunes voyageurs... 

 

Challenge initié par Marie L.

Challenge-CLASSIQUES.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ananas 29/03/2011 13:26



 


George Sand écrit très bien, et la mère au diable en est le parfait exemple.


Je viens d'ailleurs tout juste de publier mon avis sur mon blog.


Joli blog et bonne continuation !



george 06/06/2010 17:37


J'ai créé un challenge George Sand... si cela t'intéresse, tu peux en savoir plus en allant par là :

http://leslivresdegeorgesandetmoi.wordpress.com/2010/04/16/george-sand-et-nous/#comment-4309


Marie 08/06/2010 22:09



Ce défi est une excellente idée ! Toutefois, je viens juste de m'inscrire à une nouveau challenge et j'ai peur d'être finalement débordée ! Je ne sais pas si j'aurai l'occasion de lire d'autres
titres de Georges Sand dans les semaines à venir.



Géraldine 05/06/2010 00:07


Euh... je n'ai pas reçu ton adresse.... peux tu renouveler l'envoi ???


Marie 05/06/2010 00:13



Ca y est, je viens de la renvoyer...


Bon week-end !


 



alinea 03/06/2010 09:34


je l'ai lu il ya longtemps et j'en garde un bon souvenir.


Marie 04/06/2010 23:44



Je crois que ce classique est très souvent une lecture d'enfance...


 



Géraldine 02/06/2010 22:31


je l'ai lu il y a quelques années, j'avais adoré. Mais il faut absolument que je le relise pour pouvoir en écrire un billet.
As tu reçu mon mail pour avoir ton adresse/livres voyageurs ?


Marie 04/06/2010 23:41



Oui, j'ai reçu ton mail et je t'ai envoyé mon adresse. Toutefois, si tu préfères privilégier d'autres destinataires plus urgents, surtout n'hésite pas, je ne suis pas pressée...


 


 



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche