Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 00:10

 

Quatrième de couverture :

"Ou bien elle rencontrerait un homme, dans le wagon ou au Café de la Gare, un homme qui lui dirait madame vous ne pouvez pas continuer comme ça, donnez-moi la main, prenez mon bras, posez votre sac, ne restez pas debout, c'est fini, vous n'irez plus, ce n'est plus possible, vous allez vous battre, je serai à vos côtés. Un homme ou une femme, après tout, peu importe. Quelqu'un qui comprendrait qu'elle ne peut plus y aller, que chaque jour qui passe elle entame sa substance, elle entame l'essentiel."

Mathilde et Thibault ne se connaissent pas. Au coeur d'une ville sans cesse en mouvement, ils ne sont que deux silhouettes parmi des millions.Deux silhouettes qui pourraient se rencontrer, se percuter, ou seulement se croiser. Un jour de mai.
Les heures souterraines est un roman vibrant et magnifique sur les violences invisibles d'un monde privé de douceur, où l'on risque de se perdre, sans aucun bruit.


Avis d'une lectrice du dimanche :

Un livre magnifique, à lire impérativement pour ne pas s'enfermer ni dans la souffrance ni dans l'indifférence.

Deux personnages à la fois très différents et pourtant semblables par leur mal-être évoluent dans ce roman.

Il s'agit d'abord de Thibault, le médecin urgentiste. Il a choisi son métier parce qu'une blessure à la main lui a interdit une carrière de chirurgien mais aussi parce qu'il a envie de secourir les gens. Il est peu à peu écrasé par la lassitude car il ne parvient plus à rompre son isolement, sa solitude. Il ne trouve pas la douceur d'une relation amoureuse stable. Aucune carapace ne parvient à l'immuniser face à la misère et les malheurs quotidiens de ses patients... Ce portrait m'a touchée car il est authentique mais hélas aucune solution n'apparaît... Seul le hasard fera bien les choses ou au contraire se détournera de cet homme.

Mathilde est sans aucun doute le personnage que j'ai préféré.  Veuve avec deux enfants, cette belle jeune femme a un caractère positif et enjoué. La malchance l'a faite chanceler une première fois en lui enlevant l'homme de sa vie. Mais elle a surmonté cette première épreuve sans se plaindre et a réussi son challenge : depuis huit ans, elle offre à ses enfants ses rires et sa joie de vivre. 
Le deuil n'a pu entamer la vitalité de Mathilde, ce sera finalement le milieu professionnel qui l'abattra. Delphine de Vigan décortique de manière méthodique le mécanisme du harcèlement au travail.
Pour un détail malheureux, Mathilde ne trouve plus grâce aux yeux de son chef hiérarchique. Ce dernier entreprend une démarche vicieuse et sournoise de démolition : il l'exclut du groupe, ne lui donne plus aucune info, lui retire peu à peu ses missions, modifie sa feuille de poste, la dénigre auprès de la DRH...  La plupart de ses collègues lui tournent le dos par peur et lâcheté. Mathilde est complètement démunie devant la malveillance gratuite et cette violence feutrée...

Les relations dans le milieu professionnel deviennent inhumaines et beaucoup d'entre nous ont subi ou bien assisté à des démolitions de cette sorte. Chaque fois, l'impuissance et l'incrédulité paralysent à la fois la victime et l'entourage.

A l'heure où dans les grandes entreprises les suicides s'enchaînent dans un climat de passivité générale, cette lecture est indispensable !  

Enfin, des mots clairs sont posés sur des détresses indicibles ! Ce roman est une invitation à plus de solidarité. Delphine de Vigan plaide pour cette vieille valeur si tristement obsolète et qui fait cruellement défaut dans nos vies...


Des avis positifs : Géraldine, Edelwe, Livr'esse, Des livres et moi, Celsmon,...
Des déceptions  : Clarabel, Laurent (A l'ombre du cerisier) ...



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laure 16/11/2009 18:01


Je l'ai réservé à la bibiothéque, il me tarde de le récuperer.


Marie 17/11/2009 22:03


Tu vas le dévorer en quelques heures seulement !


Leiloona 14/11/2009 14:48


Un roman qui a reçu un excellent accueil ... je ne connais pas encore cet auteur : je regarderai plutôt un de ses poches ! :)


Marie 15/11/2009 21:22


Effectivement, d'autres titres de cet auteur valent également la peine d'être connus !


Cynthia 14/11/2009 14:34


Ayant un très bon souvenir de "Jours sans faim", je suis plus que tentée par celui-ci!


Marie 15/11/2009 21:20


Jours sans faim ? Ok, j'ajoute ce titre dans ma liste, à côté de No et moi ! 


benoitreveur 13/11/2009 23:24


ah si je comprends bien c'est un livre qui décrit l'individualisme ambiant, le manque de communication etc.....


Marie 14/11/2009 10:32


Oui, et ce livre explique également que le harcèlement au travail prend de plus en plus d'ampleur car les autres salariés regardent en silence, sans lever le petit doigt...




Antoine 13/11/2009 22:28


Je l'avais plutôt bien aimé moi, même si j'avais préféré "No et moi".


Marie 14/11/2009 10:30


Alors il est urgent que je lise ce titre là également ! 


Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche