Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 18:01

Le sang des pierres - Johan Theorin

 

Quatrième de couverture

Avec L’Heure trouble et L’Écho des morts, Johan Theorin s’est imposé comme un des maîtres du polar scandinave. Il revient ici sur son territoire de prédilection, l’île d’Öland, avec un suspense virtuose.

À la fonte des neiges, les gens du continent réinvestissent l’île. Peter Mörner s’est installé dans une vieille maison dont il a hérité pour trouver la paix, loin de son père. De sa villa flambant neuve, Vendela Larsson regarde cette lande dont elle connaît tous les secrets. Quant à Gerloff, vieux loup de mer de 85 ans, il a voulu revoir, peut-être pour la dernière fois, le soleil de son enfance… Mais pour eux, le printemps ne sera pas comme les autres. La mort rôde en cette nuit de Walpurgis qui célèbre traditionnellement la fin de l’hiver, et les drames du passé, dont témoigne la couleur rouge sang de la falaise entre la carrière et la lande, resurgissent…

 

Avis d’une lectrice du dimanche

Encore une fois, Johan Theorin nous offre un beau moment de lecture !
Certes, ce n’est pas un thriller haletant, aux enchaînements d’actions rapides, mais l’intensité est néanmoins très forte. Tout est dans l'atmosphère...

 

Johan Theorin nous avait déjà fait partager la rigueur de l’hiver suédois sur l’île d’Öland, en Suède, avec ses deux précédents romans : L’heure trouble et l’écho des morts. L’intrigue se déroule toujours dans son site de prédilection mais cette fois, cela se passe au printemps. La nature sort de sa torpeur et avec elle les instincts parfois redoutables des êtres humains !

 

L’île d’Öland se peuple peu à peu avec l’arrivée de la belle saison : Peter avec ses enfants et son père, mais aussi le vieux Gerloff, Vendela et Max. Ces personnages ne se connaissaient pas auparavant et se découvrent voisins. Ils vont réaliser à leurs dépens que leur jeunesse sur cette île a tissé un faisceau d’événements les reliant entre eux. Leurs racines les attirent dans cette nature magnifique et sauvage, mais leur passé va leur sauter au visage.

 

Peter essaie de comprendre qui veut s’en prendre à son père, fortement diminué par une attaque. Ce dernier a vécu une existence glauque et mouvementée en faisant fortune dans l’industrie du porno. Peter s’improvise en enquêteur pugnace et attachant, bien que fragile, peu taillé pour ce costume !

 

Les protagonistes ne sont finalement pas exactement ce qu’ils paraissent être au départ. La richesse de leur personnalité, pleine de cicatrices, s’épanouit dans ces paysages rudes et imprégnés de légendes ancestrales. Ils essaient tous de guérir de leurs souvenirs. Un profond sentiment de solitude émane de cette terre isolée, dans laquelle vivaient elfes et trolls dans des temps lointains…


 

Mille fois merci à Carol, des éditions Albin Michel

Logo Albin Michel copie

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michel Brunet 30/04/2011 19:03



Je l'ai vu, je lui ai parlé, il m'a signé une dédicace en suédois, j'ai dévoré son roman 'l'Echo des Morts" et d'ici peu je vais lire ses autres romans, avec autant de plaisir, je l'espère.


Michel



Géraldine 02/04/2011 22:05



Je ne connaissais pas cet auteur nordique. J'ai l'impression, d'après tes descriptions que l'on est plus dans le genre d'Indridason...



Isa 02/04/2011 19:23



Encore un auteur à découvrir !!! ça ne s'arrête jamais...



Claudia 30/03/2011 14:36



On voit bien que c'est le printemps, pas souvent là, Marie



Yv 25/03/2011 13:15



Un des rares auteurs de polars du nord que je n'ai pas réussi à lire.



Présentation

  • : Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • Lectures pêle-mêle, rêves et mots de tête
  • : Ma bibliothèque virtuelle, balades et quelques carnets de voyage
  • Contact

Recherche